Rachat de credit - Credit immobilier - Crédit automobile - Crédit consommation - Assurance automobile - Assurance habitation - Assurance santé - Assurance prêt immobilier
rachat de crédit - cfa rachat crédit
rachat de crédit - cfa rachat crédit Accueil - cfa rachat de crédit CFA - cfa rachat de crédit Contact - cfa rachat de crédit
crédit et rachat de crédit

• Rachat de crédit
• Crédit immobilier
• Crédit auto / consommation
• Nos partenaires
• Lexique
assurance - rachat de crédit

• Assurance automobile
• Assurance habitation
• Assurance santé
• Assurance de prêt
• Nos partenaires
• Lexique
assurance - rachat de crédit

Les solutions de regroupement de crédit que CFA propose concernent toutes les personnes qui ont au moins un crédit ou qui ont besoin de trésorerie, qu’elles soient propriétaires ou locataires. Il est normal d'avoir des crédits mais la multiplicité des offres amène souvent à cumuler, au fil du temps, des crédits dans différents organismes et la gestion du budget familial devient difficile : le rachat de crédits est la solution.

Vous avez acheté ou construit une maison à l'aide d'un crédit, depuis les enfants sont arrivés et les besoins ont évolués : voiture plusgrande, garde des enfants, aménagement de la maison... autant de dépenses supplémentaires qui ont petit à petit déséquilibré vos comptes et augmenté le découvert. Là aussi n'attendez pas qu'il soit trop tard.

Consultez-nous afin de regrouper vos crédits et répartir sur de bonnes bases.


CFA, c’est également votre courtier pour toutes vos assurances et quelques soit votre profil. Que vous soyez bon conducteur, « malussé », jeune chauffeur, sans antécédent, suite à une suspension ou une annulation de contrat, résilié pour non paiement ou pour sinistralité excessive, nous avons la solution à votre demande.


Nous sommes également spécialisés en assurance de prêt, là encore si vous ne trouvez pas de solution suite à des soucis de santé, pathologies non assurables par votre organisme prêteur, ou simplement si vous cherchez un tarif compétitif, là encore consultez nous.


Contactez nous, un conseiller vous répondra dans les plus brefs délais et vous apportera toutes les explications nécessaires.




CFA Rachat Crédit à Lille s'occupe du rachat de crédit et du regroupement de crédit pour tous vos crédits voiture, immobilier, consommation, personnels... Nous résorbons votre endettement sur tous vos prêts et crédits.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Accident :
Tout événement soudain, involontaire, imprévu et extérieur qui entraîne des dommages corporels, matériels ou immatériels.
Agent général d'assurances :
L'agent général représente dans son secteur géographique une société d'assurances. Il engage celle-ci :
- en vendant des contrats d'assurance à ses clients;
- en recevant le paiement des cotisations d'assurance et aussi les déclarations de sinistre;
- en versant des indemnités aux assurés à la suite d'un sinistre.
L'agent général est rémunéré à la commission.
Agent générale d'assurance :
L'agent général représente dans son secteur géographique une société d'assurances. Il engage celle-ci :
- en vendant des contrats d'assurance à ses clients;
- en recevant le paiement des cotisations d'assurance et aussi les déclarations de sinistre;
- en versant des indemnités aux assurés à la suite d'un sinistre.
L'agent général est rémunéré à la commission.
Aliénation :
Transfert de propriété d'un bien (ou d'un droit) à titre gracieux ou onéreux. Une donation, une vente sont des aliénations. L'aliénation d'un bien entraîne en général des modifications du contrat. L'assurance peut suivre le bien " aliéné " ou cesser lors du transfert de propriété (voiture, bateau de plaisance).
Allocation Logement (A.L.) :

Cette allocation permet aux familles de diminuer les charges de logement, sous certaines conditions. Elle est accordée :

-aux personnes qui perçoivent les allocations familiales, ou le complément familial, ou une allocation au jeune enfant, ou une allocation de soutien familial, ou une allocation d'éducation spéciale,
-aux personnes ne pouvant pas prétendre aux prestations mentionnées ci-dessus, mais ayant un enfant à charge,
-aux ménages de moins de 5 ans de mariage, avec ou sans enfant, sous condition que l'addition des âges des époux ne dépasse pas 55 ans,
-aux personnes ayant la charge d'un ascendant vivant au foyer ayant dépassé 65 ans, ou 60 ans s'il est inapte au travail,
-aux personnes ayant à leur charge un ascendant ou un descendant, ou un collatéral au deuxième ou au troisième degré vivant au foyer, atteint d'une infirmité permanente l'empêchant d'exercer une activité professionnelle,
-aux demandeurs d'emploi bénéficiant de l'allocation d'insertion.

Le logement doit être occupé à titre de résidence principale pour ouvrir le droit à l'allocation de logement.

Le logement doit être au minimum d'une superficie habitable de :

-d'au moins 25 m² pour un ménage sans enfant,
-cette surface étant augmentée de 9 m² par personne supplémentaire, dans la limite de 79 m² pour huit personnes et plus.

Par dérogation à ces dispositions, l'allocation de logement peut être accordée à titre exceptionnel pour une durée de deux ans, lorsque le demandeur occupe un logement qui ne répond pas aux conditions de salubrité requises (Art. D. 542-15 du Code de la Sécurité Sociale).

Les logements construits avant le 01.09.1948 doivent comprendre au moins :

-un poste d'eau potable,
-un moyen d'évacuation des eaux usées,
-un w.c. avec fosse étanche,
-en France métropolitaine, un moyen de chauffage.
Ces conditions sont présumées remplies pour les logements construits après le 01.09.1948.

Pour plus d'informations, vous pouvez vous renseigner :

-auprès de votre Caisse d'Allocations Familiales ou de votre Caisse de Mutualité Sociale Agricole, suivant votre régime de protection sociale (http://www.caf.fr/),
-auprès de votre employeur, si vous êtes agent de la SNCF et de la RATP,
-auprès de l'Association Départementale d'Information sur le Logement (A.D.I.L.). Voir "A.D.I.L.".

Assurance en cas de décès :
Contrat d'assurance garantissant le versement d'un capital en cas de décès avant le terme du contrat.
Assurance en cas de vie :
Contrat d'assurance permettant la constitution d'une épargne et le versement de celle-ci sous forme de capital ou de rente si l'assuré est en vie au terme du contrat.
Assuré :
Personne dont la vie, les actes ou les biens sont garantis par un contrat d'assurance. Exemples : personne dont les biens sont indemnisés, dont la responsabilité est couverte, qui reçoit une indemnité en cas d'incapacité de travail...

En assurance de responsabilité civile, c'est le responsable qui est assuré.

En assurance vie, c'est la personne dont le décès entraîne le versement du capital ou de la rente prévue dans le contrat. L'assuré n'est pas obligatoirement le souscripteur du contrat, ni le bénéficiaire, ni celui qui paie la cotisation. Il faut donc vérifier dans le contrat la définition de l'assuré.
Assuré :
Personne dont la vie, les actes ou les biens sont garantis par un contrat d'assurance. Exemples : personne dont les biens sont indemnisés, dont la responsabilité est couverte, qui reçoit une indemnité en cas d'incapacité de travail...

En assurance de responsabilité civile, c'est le responsable qui est assuré.

En assurance vie, c'est la personne dont le décès entraîne le versement du capital ou de la rente prévue dans le contrat. L'assuré n'est pas obligatoirement le souscripteur du contrat, ni le bénéficiaire, ni celui qui paie la cotisation. Il faut donc vérifier dans le contrat la définition de l'assuré.
Assuré :
Personne dont la vie, les actes ou les biens sont garantis par un contrat d'assurance. Exemples : personne dont les biens sont indemnisés, dont la responsabilité est couverte, qui reçoit une indemnité en cas d'incapacité de travail...

En assurance de responsabilité civile, c'est le responsable qui est assuré.

En assurance vie, c'est la personne dont le décès entraîne le versement du capital ou de la rente prévue dans le contrat. L'assuré n'est pas obligatoirement le souscripteur du contrat, ni le bénéficiaire, ni celui qui paie la cotisation. Il faut donc vérifier dans le contrat la définition de l'assuré.
Avenant :
Document complémentaire du contrat constatant les modifications qui y sont apportées. La société d'assurances établit un avenant, par exemple :
- si l'assuré demande une extension de garantie;
- s'il demande une modification des sommes fixées dans le contrat;
- s'il change d'adresse.

Ce document, comme le contrat d'assurance auquel il se rattache, est signé par l'assureur et l'assuré.

Conseils pratiques :
- Si vous désirez modifier votre contrat, adressez rapidement à votre assureur une lettre recommandée. Classez soigneusement les avenants avec les autres documents du contrat.
- Ne confondez pas avenant et contrat de remplacement. En assurance vie, par exemple, le contrat de remplacement n'aura pas la même tarification et peut-être pas la même durée.
Avenant :
Document complémentaire du contrat constatant les modifications qui y sont apportées. La société d'assurances établit un avenant, par exemple :
- si l'assuré demande une extension de garantie;
- s'il demande une modification des sommes fixées dans le contrat;
- s'il change d'adresse.

Ce document, comme le contrat d'assurance auquel il se rattache, est signé par l'assureur et l'assuré.

Conseils pratiques :
- Si vous désirez modifier votre contrat, adressez rapidement à votre assureur une lettre recommandée. Classez soigneusement les avenants avec les autres documents du contrat.
- Ne confondez pas avenant et contrat de remplacement. En assurance vie, par exemple, le contrat de remplacement n'aura pas la même tarification et peut-être pas la même durée.
Avenant :

Document complémentaire du contrat constatant les modifications qui y sont apportées. La société d'assurances établit un avenant, par exemple :
- si l'assuré demande une extension de garantie;
- s'il demande une modification des sommes fixées dans le contrat;
- s'il change d'adresse.

Ce document, comme le contrat d'assurance auquel il se rattache, est signé par l'assureur et l'assuré.

Conseils pratiques :
- Si vous désirez modifier votre contrat, adressez rapidement à votre assureur une lettre recommandée. Classez soigneusement les avenants avec les autres documents du contrat.
- Ne confondez pas avenant et contrat de remplacement. En assurance vie, par exemple, le contrat de remplacement n'aura pas la même tarification et peut-être pas la même durée.

BRSS : Base de remboursement de la Sécurité Sociale :
Tarif sur lequel sont calculés les remboursements effectués par la Sécurité Sociale. Ce tarif peut varier selon que le praticien est conventionné ou non conventionné.
Contrat :
Le contrat d'assurance, établi en deux ou trois exemplaires, précise les conditions de l'assurance par :
- des dispositions générales, imprimées et communes à tous les assurés pour un type de contrat. Elles décrivent les garanties et indiquent les conditions de validité du contrat. Les descriptions des garanties sont parfois regroupées sous le titre "Conventions spéciales";
- des dispositions particulières (ou personnelles), qui adaptent le contrat à la situation et au choix de chaque assuré (durée de l'engagement, nom et adresse de l'assuré, garanties choisies...).

Les dispositions particulières prévalent toujours sur les dispositions générales. Par exemple, elles peuvent modifier un ou plusieurs articles des dispositions générales, à la demande de l'assuré ou de l'assureur.

Conseils pratiques
- Vous avez le droit d'exiger une note d'information ou un spécimen du contrat avant de signer, afin de les lire tranquillement chez vous.
- Notez les numéros de vos contrats avant de partir en vacances ou en voyage. En effet, tout sinistre doit être déclaré à l'assureur dès que vous en avez connaissance et au plus tard dans les cinq jours ouvrés (deux pour le vol).
- Rappelez le numéro de contrat dans toute correspondance adressée à votre assureur.
Contrat :
Le contrat d'assurance, établi en deux ou trois exemplaires, précise les conditions de l'assurance par :
- des dispositions générales, imprimées et communes à tous les assurés pour un type de contrat. Elles décrivent les garanties et indiquent les conditions de validité du contrat. Les descriptions des garanties sont parfois regroupées sous le titre "Conventions spéciales";
- des dispositions particulières (ou personnelles), qui adaptent le contrat à la situation et au choix de chaque assuré (durée de l'engagement, nom et adresse de l'assuré, garanties choisies...).

Les dispositions particulières prévalent toujours sur les dispositions générales. Par exemple, elles peuvent modifier un ou plusieurs articles des dispositions générales, à la demande de l'assuré ou de l'assureur.

Conseils pratiques
- Vous avez le droit d'exiger une note d'information ou un spécimen du contrat avant de signer, afin de les lire tranquillement chez vous.
- Notez les numéros de vos contrats avant de partir en vacances ou en voyage. En effet, tout sinistre doit être déclaré à l'assureur dès que vous en avez connaissance et au plus tard dans les cinq jours ouvrés (deux pour le vol).
- Rappelez le numéro de contrat dans toute correspondance adressée à votre assureur.
Cotisation :
Somme payée par l'assuré en contrepartie des garanties accordées par l'assureur. (Voir Échéance, Indexation, Bonus-malus). Sur l'avis d'échéance figurent notamment :

- la cotisation nette : somme permettant de payer les sinistres et les frais de la société d'assurances,
- les accessoires : sommes correspondant à certains frais de gestion (établissement des avis d'échéance, par exemple). Si la société d'assurances établit un avenant pour modifier le contrat, elle peut percevoir des accessoires supplémentaires,
- l'indice : l'avis d'échéance d'un contrat indexé comporte généralement le montant de l'indice,
- les taxes.
Cotisation :
Somme payée par l'assuré en contrepartie des garanties accordées par l'assureur. (Voir Échéance, Indexation, Bonus-malus). Sur l'avis d'échéance figurent notamment :

- la cotisation nette : somme permettant de payer les sinistres et les frais de la société d'assurances,
- les accessoires : sommes correspondant à certains frais de gestion (établissement des avis d'échéance, par exemple). Si la société d'assurances établit un avenant pour modifier le contrat, elle peut percevoir des accessoires supplémentaires,
- l'indice : l'avis d'échéance d'un contrat indexé comporte généralement le montant de l'indice,
- les taxes.
Délai d’attente :
Il s’agit de la période pendant laquelle les garanties ne s’appliquent pas ou ne s’appliquent que partiellement.
Dépassement d’honoraire :
Frais médicaux dépassant le tarif de responsabilité, et non pris en charge par le régime obligatoire de l’Assuré.
Dommage :
Une perte, une destruction, une atteinte corporelle, un manque à gagner.
Dommage immatériel :
Conséquences de la perte ou de la destruction de l'objet, telles que :
- la privation de jouissance ou la perte d'un droit (comme l'impossibilité pour l'occupant d'un appartement incendié de vivre dans celui-ci);
- l'interruption d'un service rendu (ne plus pouvoir utiliser sa voiture accidentée pour travailler...);
- la perte financière (telle l'obligation pour un commerçant de fermer son magasin à la suite d'un dégât d'eau provenant d'un appartement voisin).
Dommage matériel :
Dégâts causés à des immeubles, à des objets ou à des animaux.
Durée du Contrat :

Durée des engagements réciproques de l'assureur et de l'assuré (paiement de la cotisation, garanties...). Les dispositions particulières indiquent la durée du contrat. Durée de la compagnie ou de la société, ou durée statutaire : la loi ou le contrat précisent les conditions de durée et de résiliation. Ces formules, considérées comme ambiguës par la commission des clauses abusives, sont appelées à disparaître. RA : faculté de résiliation annuelle. Le contrat est résiliable chaque année. Durée ferme avec tacite reconduction : le contrat est souscrit pour la durée mentionnée (un an, par exemple). Par la suite, il se renouvelle automatiquement d'année en année. Durée ferme sans tacite reconduction : le contrat se termine à la fin de la période pour laquelle il a été souscrit (assurances " sports d'hiver " ou " tous risques bagages "). Les contrats couvrant les risques de la vie privée autres que l'assurance maladie sont résiliables annuellement depuis le 1er mai 1990.

Echéance :
Date à laquelle il faut payer la cotisation d'assurance. Il peut y avoir plusieurs échéances dans l'année, en cas de cotisation semestrielle ou trimestrielle notamment.
Forfait journalier hospitalier :
Participation financière à la charge de l’Adhérent pour un séjour supérieur à une journée dans un établissement hospitalier.
FR (Frais réels) :
Montant des dépenses de Santé réglé par l’adhérent à son praticien, à un organisme hospitalier ou à une pharmacie.
Indexation :
Réajustement automatique des garanties et des cotisations. L'indexation consiste à lier l'augmentation des garanties et des cotisations à la progression d'un indice représentatif de la hausse des prix dans un certain domaine : indice du coût de la construction, valeur du point Agirc... Ainsi, le montant des garanties continue de correspondre aux besoins de l'assuré sans qu'il soit nécessaire de modifier le contrat. Exemple : vous avez souscrit un contrat multirisque habitation indexé sur la valeur de l'indice de la Fédération nationale du bâtiment (FNB). Lorsque cet indice augmente de 2 % dans l'année, les sommes garanties et la cotisation correspondante progressent d'autant.
Conseils pratiques, vérifiez :
-si l'augmentation de la cotisation correspond bien à la progression de l'indice ;
           -si les sommes pour lesquelles vous êtes garanti ne dépassent pas la valeur réelle de vos biens. Faites le point environ tous les cinq ans avec votre assureur


 
Multirisque :
Contrat réunissant plusieurs garanties. La multirisque habitation comprend principalement des garanties incendie, explosion, tempête, catastrophes naturelles, acte de terrorisme, vol, dégât des eaux, bris de glaces et responsabilité civile familiale. Conseil pratique Vérifiez, dans les dispositions particulières de votre contrat, quelles garanties votre assureur vous a accordées.
P.M.S.S. :
Plafond Mensuel de la Sécurité, au 01/01/2008 : 2773 Euros
Praticiens du secteur conventionné :
Secteur 1 : Ces praticiens s’engagent à respecter le tarif fixé par la convention
Secteur 2 : Ces praticiens conventionnés à honoraires libres s’engagent à fixer et à faire évoluer leurs honoraires avec mesure et peuvent dépasser le tarif de la convention
Recours :
Un locataire réclame à son propriétaire une indemnité pour les dommages causés à ses biens à la suite d'un vice de construction ou d'un défaut d'entretien de l'immeuble.
Recours des voisins et des tiers :
Des voisins et des tiers se retournent contre le responsable des dommages causés à leurs biens du fait d'un incendie, d'une explosion, d'un dégât d'eau ayant pris naissance chez lui.
Régime de la Sécurité Sociale :
C’est le régime d’assurance maladie auquel vous êtes obligatoirement affilié.
Exemple de régime :
- Sécurité Sociale et Travailleurs Salariés.
- Travailleurs Non Salariés :
Personnes déclarées auprès de la Sécurité Sociale comme étant :
> Les créateurs d’une entreprise individuelle (commerçant, artisan, profession libérale).
> Les créateurs d’une EURL.
> Les gérants majoritaires d’une SARL.
- Agriculteurs : Personnes déclarées auprès de la Sécurité Sociale comme salariés agricoles, exploitants agricoles.
- Alsace-Moselle : Personne affiliée à la Sécurité Sociale d’Alsace Moselle et résidant en Alsace Moselle (remboursement à hauteur de 90 %).
Résiliation :
Cessation définitive et anticipée du contrat. La plupart des contrats se renouvellent automatiquement. Ils ne prennent fin que si l'assuré ou la société d'assurances les résilie. Il ne suffit donc pas de cesser de payer la cotisation. Chaque partie doit respecter certains délais et certaines formes pour demander la résiliation. A défaut, le contrat continue. (Voir Préavis de résiliation.) Certaines situations (mariage, déménagement...) permettent de mettre fin au contrat.
Responsabilité Civile :

Obligation légale pour toute personne de réparer les dommages causés à autrui. Le Code civil (art. 1382 à 1386) définit les cas de responsabilité : dommages causés par son fait, par sa négligence, son imprudence, par les enfants, préposés, animaux ou choses que l'on a sous sa garde. D'autres cas de responsabilité sont également définis par la loi, en particulier pour les professionnels (dans le domaine de la construction notamment). La victime a droit à une indemnité correspondant au dommage subi, dans la mesure où elle apporte trois preuves :

- celle d'un préjudice : blessure, tache sur un vêtement, etc. ;
- celle d'un fait dommageable commis par l'auteur responsable de la faute, de la maladresse... ou qu'une chose dont il a la garde est à l'origine du dommage ;
- celle d'un rapport de cause à effet entre le préjudice et le fait dommageable.

L'assureur de responsabilité civile indemnise la victime d'un préjudice dont son client est déclaré responsable. Conseil pratique L'étendue d'une assurance de responsabilité peut être limitée aux situations courantes et aux garanties obligatoires. Vérifiez quelles exclusions figurent dans vos contrats. Il faut distinguer la responsabilité civile de la responsabilité pénale, dont la sanction, prévue par des lois et règlements, est proportionnelle à la gravité de la faute commise. On ne peut assurer les sanctions pénales (telles qu'une amende).

Risque :

Événement incertain ou de date incertaine contre lequel on désire s'assurer. C'est, par exemple, le risque d'incendie, de vol, ou le risque de décès, d'invalidité... C'est aussi la mise en cause de la responsabilité de l'assuré. Par extension, l'objet ou la personne assurés sont désignés comme " risques " par les assureurs. Ainsi, on dira d'une personne qui veut s'assurer sur la vie et dont la santé est mauvaise : c'est un " risque aggravé ", car sa durée de vie probable est inférieure à la moyenne.

Taux de remboursement :
C’est le taux appliqué par le régime obligatoire sur la base de remboursement pour vous rembourser. A chaque dépense correspond un taux de remboursement.
Ticket modérateur :
C’est la différence entre la Base de remboursement et le remboursement de votre régime obligatoire.
Exemple : Consultation auprès d’un médecin spécialiste > 35€
Taux de remboursement : 70% Soit 35€ x 70% = 24,5€ - 1 euro (contribution forfaitaire)
Le ticket modérateur est de 35€ - 24,50€ = 10,50€
Base de remboursement de la Sécurité Sociale au 31/12/2007.
Valeur :
Valeur d'assurance déterminée par contrat. Il est possible de faire garantir certains objets de valeur (tapis, tableaux, bijoux) pour leur montant exact. Pour que cette valeur soit agréée, elle doit avoir été préalablement établie par un expert et acceptée par la société d'assurances. En cas de litige, c'est alors à l'assureur de prouver que l'objet n'avait pas cette valeur le jour du sinistre.
Vétusté :
Conséquence de l'ancienneté, de l'usure ou du mauvais entretien d'un bâtiment ou d'un objet. La vétusté d'un bâtiment est appréciée par un expert. L'indemnité est alors réduite en fonction du taux de vétusté déterminé par cet expert. Les garanties " valeur à neuf " ou " pertes indirectes " permettent de compenser cet effet.
création de site internet - agence de conseils en communication
Crédit Finance Assurance (CFA) SARL au capital de 8 000€ - RCS LILLE 432 492 056
Mentions légales - Plan du site